· 

Wagashi! Youpi!

Petit moment gourmandise, à la découverte des pâtisseries traditionnelles japonaises, les « Wagashi ». 

 

A l’origine, confectionnées pour les personnes importantes comme la famille impériale et les nobles japonais, ces pâtisseries sont aujourd’hui populaires auprès de tous les japonais.

Elles s’apprécient particulièrement avec une tasse de thé vert ou de thé matcha, et lors d’événements comme le Hanami.

Friandises et œuvres d’art sucrées qui vont s’accorder avec les ingrédients de saison. Les spécialités à la fleur de cerisier et à la fraise, annonceront le printemps, tandis qu’en automne, les wagashi(s) se déclineront en jolies petites feuilles fourrées à la châtaigne.

De plus, chaque région propose ses propres spécialités. 

A Sendai, vous aurez la chance de découvrir les Wagashi(s) au Zunda, pâte de soja sucrée ;

à Yamagata, une tendre gelée à la prune de la région ;

à Fukuoka, c’est le hiyoko manju, petit gâteau en forme de poussin, fourrée à la pâte de haricots rouges ou à d’autres saveurs, selon la saison.

 

Il existe de très nombreuses variétés de Wagashi, mais vous rencontrerez certainement celles-ci lors de votre séjour au Japon !

Mochi

Le mochi : Il est l'un des wagashi(s) les plus célèbres. 

Son ingrédient principal est le riz gluant. Il peut être sucré ou salé.

Pour obtenir du mochi, le riz gluant est pilé avec un maillet épais jusqu'à ce qu'il devienne une pâte. Vous l’aurez peut-être vu dans certaine vidéo, deux japonais fabriquent cette pâte : l’un la frappe avec le maillet, pendant que l’autre la mélange ! Le tout étant d’éviter d’écraser les mains de son collègue !

 

Il peut être nature, mais il est souvent fourré et combiné à d’autres ingrédients.

Ainsi, de nombreuses variétés seront proposées à tous les gourmands, telles que :

- Le daifuku, (un mochi que l'on vous décrit juste ci-dessous)

- Le sakura mochi : un gâteau de riz enveloppé dans une feuille de fleur de cerisier salée.

 

Attention cependant! Il arrive des accidents mortels avec l’absorption des mochis. Un enfant, ou une personne ayant des difficultés à avaler, peut s’étouffer avec cette confiserie.



Daifuku

Les Daifuku(s), comme vus dans l'exemple ci dessus, sont un type de wagashi fabriqué avec du mochi.

Nous développons un peut le sujet car vous les rencontrerez certainement lors de votre voyage.

Ces mochis fourrés sont en général blancs, roses ou verts. Leur garniture se compose de pâte de haricots rouges ou blancs.

Elle peut également contenir un fruit, comme une fraise, (Ichigo Daifuku, très populaire au printemps)

Les Daifuku(s) sont souvent saupoudrés d’amidon katakuriko pour les empêcher de coller.



Dango

Une autre sucrerie à base de pâte de riz, le Dango.

Cette fois ci, la pâte est obtenue avec un mélange de farine de riz et d’eau, roulée en boulettes, puis cuites à ébullition et grillées au four.

La texture de cette pâte est plus légère et moelleuse que le mochi.

Vous trouverez souvent les dango(s) présentées sous forme de brochettes, arrosées à la sauce de soja sucrée.



Yatsuhashi

La dédicace à la traditionnelle Kyoto : Vous pourrez y déguster les Yatsuhashi !

 

Il en existe deux types :

- La crêpe moelleuse, dite nama yatsuhashi : c’est une très fine pâte de riz aromatisée à la cannelle, au thé vert, au sésame, à la banane, (ou à toutes autres saveurs), et fourrée de pâte de haricots rouges. Elle forme une petite crêpe triangulaire.

- Le craquelin Yatsuhashi, est lui, un biscuit croustillant réalisé avec de la pâte de riz grillée, saupoudrée de cannelle et de sucre.



Yokan

Le Yokan : Présenté en petit bloc soyeux, c’est un mélange de pâte de haricots rouges ou blancs, de sucre et de gélatine végétale (dérivée d'algues).

Le Yoyan peut être aromatisé au thé vert, par exemple (dans ce cas, on utilisera des haricots blancs)

Il peut également être mélangé à des fruits ou des herbes de saison.

Enfin, il peut se présenter sous forme de gelée à la texture plus fondante et sera alors appelé « Mizu Yokan » car sa teneur en eau sera plus importante.



Dorayaki

Le Dorayaki se compose de deux gâteaux moelleux en forme de crêpe ou de pancake, fourré à la pâte de haricots rouges ou à la châtaigne. 

Il est certainement la pâtisserie traditionnelle la plus connue et la préférée des japonais, petit et grands. 

Il se mange facilement au goûter, léger et délicat, il est à portée de toutes les bouches !



Manju

Le Manju est un gâteau dont la pâte est cuite à la vapeur. 

En fonction des régions et des spécialités, il va prendre des formes et des fourrages différents. 

Nous parlions plus haut, du poussin de Fukuoka, par exemple. 

C'est un manju fourré à la pâte de Haricots rouges.



Monaka

Le Monaka est un peu différent des wagashi(s) que nous avons évoqué jusqu' ici. 

Il se compose de deux gaufrettes fines et croustillantes, fabriquées elles aussi, avec du riz gluant. La texture ne n’en donne absolument pas l’impression ! 

Ces deux gaufrettes sont fourrées de pâte de haricots rouges, de châtaignes, ou de pâte aux fruits de saison.



Senbei et Arare

Vous en avez peut-être déjà mangé en France, et ils vous seront souvent servis dans les établissements japonais de type ryokan, les Senbei et Arare. 

Ils correspondraient à nos gâteaux apéritifs.

Ce sont des biscuits de riz grillé à la flamme, saupoudrés d’herbes, de sésame, d’algues, ou aromatisés à la sauce soja. 

Ils sont, de temps en temps, accompagnés de cacahuètes et autres pois au wasabi.


Je reviendrai avec d'autres articles sur les Wagashi(s), et je vous donnerai aussi les bonnes adresses à découvrir lors de votre voyage au Japon!

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Suivez-moi sur les réseaux sociaux!


La Société - ChuPon - N° SIRET : 847 572 088 00015 - Code APE : 7990Z - Gérante : Charlie GRANSAGNE - Siège social : 11 Rue Saint Yves - BL 55 - 75014 PARIS - Téléphone : 06 61 64 07 33 - Mail : chupon.voyages@gmail.com